Rechercher
  • Elisabeth BDA

De La Couve

Spécialité typiquement crestoise que l'on confectionne surtout pour les rameaux, nous aimerions en connaitre l'origine .

Quels pâtissiers, quelles ménagères eurent l'idée a la fin d'un carême jadis extremement rigoureux, d'utiliser les oeufs que l'on n'avait pas pus consommer pendant 40 jours, pourtant particuliérement abondants en cette période où les poules se remettent a pondre.

Cette figuration de la pondeuse et de l'oeuf, etait elle considerée comme un symbole de renouveau de vie apporté dans la nature par le printemps, et également dans la vie spirituelle des chrétiens par la fête de la résurrection ?


En voici la recette si vous n'avez pas conservé celle de votre grand mère .


4 oeufs , 250 g de beurre, 500 g de sucre, un peu d'eau de fleur d'oranger, de zeste de citrons, de rhum ou de cognac.

Ajoutez en une seule fois 1 kilo de farine et petrissez avec la paume de la main.

Reservez une partie de la pate pour la fabrication des poules.

Aplatissez en donnant une forme ronde.

Formez les petites poules que vous disposez a la surface, faconnez une poule pour le centre.

Dorez au jaune d'oeuf, piquez a la fourchette et mettez au four pas trop chaud.


Bien sur ici je ne donnerai ni de temps ni de températures , elles ne sont pas dans cette ancienne recette.


Extrait du bulletin des amis du vieux CREST N°5

125 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout